Burkina Faso: Transition en danger

coup de force au burkina


Ouagadougou, 16 septembre 2015. C’est en plein conseil de ministre que Michel Kafendo, le président de la transition, et son premier ministre, Isaac Zida, ont été arrêtés par des soldats de la garde présidentielle. Le lendemain, ces derniers annoncent la destitution de Michel Kafendo ainsi que la dissolution du gouvernement et de l’Assemblée nationale. Ce coup d’état intervient à quelques semaines seulement de l’élection présidentielle qui devait mettre fin au processus de transition. Quel sera l’impact de la réaction du peuple burkinabé qui est descendu dans la rue pour condamner le putsch ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*