Libreville : la boucherie continue

horreur


Le corps sans tête d’une jeune femme a été découvert dans la matinée du dimanche 27 septembre au quartier Pompidou (1er arrondissement de Libreville). La tête de la malheureuse a quant à elle été retrouvée à la décharge du quartier Mindoubé (6e arrondissement). Ce scénario digne d’un film d’horreur américain est la preuve que la mesure ferme prise par le gouvernement pour freiner le phénomène des crimes rituels ou crimes de sang est loin de dissuader les auteurs. En effet, lors du Conseil des ministres du 11 août, le gouvernement gabonais a décidé de l’application de la peine à perpétuité pour quiconque commettrait ce type de crime.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*